La Régideso dispose désormais de ‘une brigade anti-fraude. Elle a été présentée officiellement hier mardi par le ministre de l’énergie et ressources hydrauliques. La cérémonie s’est déroulée en présence du Directeur de cabinet du ministre de la Justice, du procureur général de la République et du représentant du Commissaire provincial de la PNC et de cadres et agents de la REGIDESO SA.

Procéder au ratissage régulier de tous les points de vente en service ou coupé, effectuer les missions d’enquête dans toutes les entités de la direction commerciale de Kinshasa, en vue de déceler tous les cas de raccordement clandestins, de vol d’eau, de placement de té souterrain et d’autres anomalies constatées sur les réseaux... sont là les missions assignées à cette brigade.
« Les autres missions sont entre autres : exploiter tous les rapports d’anomalies signalée par les agents, traiter tous les cas évoqués ci-haut et l’éradiquer, déceler toutes les pratiques frauduleuses qui portent préjudice aux intérêts de l’entreprise , appliquer des mesures collectives aux agents et abonnés qui s’adonnent aux pratiques de commission, de monnayage des index et autres », a souligné le directeur général de la REGIDESO SA, Clément Mubiayi Kashama. 
Selon le responsable de cette entreprise publique, les résultats attendus sont l’extension de son niveau d’activité et l’amélioration du rendement de son réseau. Il a sollicité l’accompagnement des autorités politico-administratives pour la réussite de cette mission. 
S’adressant aux brigadiers, le patron de la REGIDESO SA a souligné que la formation apprise dans le cadre de ce projet reste un atout majeur pour la réussite de votre action sur terrain. "Je vous invite donc au respect des règles d’éthique. Celle-ci constitue le vade mecum pour toute action à mener sur terrain ", a martelé Clément Mubiayi. Le patron de la Régideso a, dès lors, menacé les récidivistes, promettant qu’il leur fera subir la rigueur de la loi.

MOTIVATIONS DE LA BRIGADE
"Le constat amer qui a attiré l’attention de mon comité depuis notre arrivée, est que depuis plus d’une décennie, la REGIDESO SA ne facture que la moitié de sa production. L’autre moitié qu’elle ne maîtrise pas, se volatilisait dans la nature", a déploré le patron de cette régie de distribution d’eau. Avec cette réalité, il a été difficile pour ladite régie de réaliser les performances attendues, a-t-il fait remarquer.
Après un diagnostic tant technique que commercial, il se révélait que plusieurs facteurs sont, à l’origine de cette situation parmi lesquels, le phénomène de raccordements clandestins, le vol d’eau au point de vente coupé, le remplacement de té souterrain par les abonnés, le raccordements parallèles, le tripotage des compteurs, le monnayage de consommation d’eau par les agents, etc. 
Pour le démarrage de la brigade, environ 100 personnes ont été recrutées et formées pour une phase expérimentale afin de réussir les missions assignés à la brigade anti-fraude dans les 48 secteurs existant dans la ville de Kinshasa, a fait savoir le responsable de la brigade, José-David Matumene. 
Le projet a deux cellules : la détection et l’éradication. "Nous devons éradiquer la fraude sur notre réseau, pour cela, il y a la justice qui va nous appuyer car il y a des sanctions internes comme des dispositions pénales ", a souligné José-David Matumene.

Mathy MUSAU / forum des as

 

Traduction

French Arabic Chinese (Simplified) English Hindi Portuguese Spanish Swahili

A la une

Après la destruction d’environ 850 hectares pour planter des palmiers à huile au cœur de la... Lire la suite

Les plus lus

Please update your Flash Player to view content.
  • Suivez-nous

Copyright ©2015-2020 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom