Le parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo est une approche holistique où le développement agricole est soutenu par une plateforme d’infrastructures de base, à savoir l’énergie, l’eau, les routes, les voies ferrées, les voies fluviales, des investissements sociaux, notamment dans le domaine de la santé et de l’éducation et des investissements strictement agricoles ainsi qu’une plateforme de distribution, a expliqué le Premier ministre, Augustin Matata Ponyo aux sénateurs en début de la semaine dont le document est parvenu mercredi à l’ACP.

Paraphrasant le président de la Banque africaine de développement (BAD), Matata Ponyo a fait savoir que le parc de Bukanga-Lonzo est une initiative intégrant dans un seul projet cinq objectifs à savoir, éclairer et électrifier l’Afrique, nourrir l’Afrique, industrialiser l’Afrique, intégrer l’Afrique et améliorer la qualité de vie des Africains.

Le parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo n’est pas seulement un champ de maïs, mais recèle aussi des activités de production de soya, de légumes, de manioc, de poulets, d’œufs, de poissons et des porcs ainsi que des produits transformés y relatifs, souligne le document qui relève qu’à partir de la production du parc on peut transformer des aliments  pour bétail à partir du maïs, de soya et du manioc.

Matata a laissé entendre que la BAD a recommandé aux autres pays africains à s’inspirer du concept congolais. A ce titre, une mission de la BAD séjourne présentement à Kinshasa pour explorer avec le gouvernement les opportunités de partenariat autour de la stratégie d’essaimage des parcs agro-industriels à travers le pays.

Le parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo est bel et bien une stratégie nationale consistant à déployer graduellement en fonction des ressources disponibles les parcs agro-industriels  à travers les provinces, affirme le Premier ministre.

A ce sujet, il a annoncé l’organisation avec l’appui de la BAD, d’une table ronde d’investisseurs en partenariat avec les partenaires intéressés par la stratégie des parcs agro-industriels.  Augustin Matata a réitéré le vœu du gouvernement de voir adoptée la loi sur les Partenariats public-privé afin de faciliter la mobilisation des ressources pour une mise en œuvre réussie de cette stratégie.

S’agissant de la qualité du sol de Bukanga Lonzo, le document relève que M. Matata Ponyo a rassuré les sénateurs que des analyses détaillées ont été effectuées et ont déterminé les méthodes culturales, le type des machines, la qualité des intrants ainsi que la sélection des cultures.

Il a fait savoir que les innovations apportées par la science ne parlent pas du mauvais sol mais plutôt des mauvais gestionnaires du sol. Un pays comme Israël ne serait jamais devenu une puissance agricole alors que la majorité de son sol est désertique, précise le document.

ACP/Zng/May

 

Traduction

French Arabic Chinese (Simplified) English Hindi Portuguese Spanish Swahili

A la une

Please update your Flash Player to view content.
  • Suivez-nous

Copyright ©2015-2020 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom