Au moment où Pékin et Washington annoncent de nouvelles négociations commerciales, la Chine a dévoilé dimanche des chiffres moroses pour son commerce extérieur au mois d'août.

La Chine est à la peine. La guerre commerciale avec les Etats-Unis pèse sur son commerce extérieur. Les exportations du géant asiatique, un des piliers de son économie, ont connu un repli sur un an le mois dernier (-1,0%). Elles avaient pourtant bien résisté en juillet (+3,3%). Dans le même temps, les importations chinoises ont poursuivi leur recul en août (-5,6% sur un an), à un rythme inchangé par rapport à juillet, dans un contexte de demande intérieure en berne. Au total, l'excédent commercial chinois a fondu en août à 34,83 milliards de dollars, contre 44,58 milliards le mois précédent. Avec les seuls Etats-Unis, l'excédent, suivi de près par le président américain Donald Trump, s'est légèrement réduit sur cette période à 26,95 milliards de dollars contre 27,97 milliards en juillet.

Les exportations à destination de l'Union européenne sont restées stables à 38,2 milliards de dollars.

Tous les produits chinois seront surtaxés d'ici à la fin de l'année

D'ici la fin de l'année, la totalité des importations américaines en provenance du géant asiatique (quelque 540 milliards sur la base de celles de 2018) sera surtaxée, avec une dernière salve de droits de douane punitifs prévue le 15 décembre.

La Chine a répliqué en augmentant les droits de douane sur 75 milliards de dollars de biens américains. Pour autant, le dialogue n'est pas rompu. Des négociateurs des deux pays doivent se retrouver début octobre aux Etats-Unis.

"Nous continuons à penser qu'aucun accord commercial ne sera conclu cette année ni même en 2020", estime l'économiste Tao Wang, de la banque UBS, citée par Bloomberg.

Au contraire "nous voyons le risque d'une escalade supplémentaire de la guerre commerciale", met-elle en garde.

Déclenché l'an dernier par Donald Trump, le conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis, menace la croissance des deux premières économies mondiales et du reste du monde.

Poursuite du bras de fer?

Craignant une poursuite du bras de fer commercial entre Pékin et Washington, plusieurs instituts ont déjà revu à la baisse ces derniers jours les prévisions de croissance du géant asiatique pour l'an prochain à moins de 6% (contre 6,6% en 2018), ce qui serait son rythme le plus lent en près de 30 ans.

Certaines entreprises domiciliées en Chine sont par ailleurs nombreuses à songer à délocaliser leur production - ou à le faire - dans des pays à l'abri des surtaxes américaines, notamment au Vietnam. Pour faciliter l'accès au crédit des micro, petites et moyennes entreprises (les plus dynamiques en termes d'emploi) la Banque centrale chinoise (PBOC) a annoncé vendredi une baisse des dépôts que les banques sont obligées de garder dans leurs coffres.

La mesure doit permettre d'injecter plus de liquidités dans l'économie. En juillet déjà, le Premier ministre chinois Li Keqiang avait appelé à renforcer le soutien aux entreprises tournées vers l'export à l'international et promis des allègements fiscaux.

Avec La tribune

 

 

Traduction

French Arabic Chinese (Simplified) English Hindi Portuguese Spanish Swahili

1 USD = 1 639,7434 FC (source: BCC)

1 USD equals to -

  • EUR : 0.00
  • EUR : 0.00
  • ZAR : 0.00
  • EUR : 0.00
  • GBP : 0.00
  • GBP : 0.00
  • JPY : 0.00
  • GBP : 0.00
  • NGN : 0.00
  • EUR : 0.00


1
USD
=
0.00
EUR
Please update your Flash Player to view content.
  • Suivez-nous

Copyright ©2015-2019 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom