La Maison Blanche présente officiellement David Malpass, 62 ans, comme candidat au poste de président de la Banque mondiale (BM), un choix controversé s'agissant de ce proche de Donald Trump connu pour ses critiques acerbes de l'institution internationale. David Malpass est "la personne idoine pour occuper ce poste incroyablement important", a déclaré Donald Trump mettant fin au secret de polichinelle.

Le nom de ce responsable du Trésor américain, chargé des affaires internationales, avait émergé dès l'annonce, début janvier, de la démission de l'Américain d'origine sud-coréenne Jim Yong Kim, dont le départ est effectif depuis le 1er février.

Depuis sa création en 1944, c'est toujours un Américain qui a dirigé la BM, les Européens obtenant le poste de directeur général du Fonds monétaire international.
 

La personnalité de Malpass pourrait également poser problème à certains pays membres de la BM.

Un profil qui inquiète

Cet ancien conseiller économique de Donald Trump pendant la campagne de la présidentielle de 2016, a travaillé au sein des administrations Reagan et Bush. Il a également été l'économiste en chef de la banque d'investissements Bear Stearns and Co avant qu'elle ne fasse faillite en 2008. Ce qui pourrait coincer aux yeux de certains, à commencer par Pékin, c'est qu'il a appelé à plusieurs reprises la BM à cesser ses prêts à la Chine estimant que la deuxième économie de la planète n'avait plus besoin d'une telle aide.

Ce qui pourrait coincer aux yeux de certains, à commencer par Pékin, c'est qu'il a appelé à plusieurs reprises la BM à cesser ses prêts à la Chine estimant que la deuxième économie de la planète n'avait plus besoin d'une telle aide.Il a également accusé la Banque d'être inefficace et a estimé que le multilatéralisme était allé "beaucoup trop loin". Même si le profil de Malpass pourrait inquiéter certains pays, il n'est pas du tout sûr que les Européens oseront mener une fronde contre la candidature de Malpass, de peur de voir la présidence du FMI leur échapper à l'avenir.
 

Opposé aux politiques de l'administration Trump au niveau des questions climatiques et du financement de l'aide au développement, Jim Yong Kim avait annoncé sa démission en janvier, quatre ans avant la fin de son mandat. Il a rejoint le fonds d'investissements privé Global Infrastructure Partners qui est spécialisé dans le financement d'infrastructures dans les pays en développement.

C'est la Bulgare Kristalina Georgieva qui dirige la BM en attendant que le successeur de Jim Yong Kim soit désigné.

Avec lecho

 

Traduction

French Arabic Chinese (Simplified) English Hindi Portuguese Spanish Swahili

1 USD = 1 639,7434 FC (source: BCC)

1 USD equals to -

  • EUR : 0.00
  • EUR : 0.00
  • ZAR : 0.00
  • EUR : 0.00
  • GBP : 0.00
  • GBP : 0.00
  • JPY : 0.00
  • GBP : 0.00
  • NGN : 0.00
  • EUR : 0.00


1
USD
=
0.00
EUR
Please update your Flash Player to view content.
  • Suivez-nous

Copyright ©2015-2019 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom